A la découverte de Nicée avec le Iznik 126K Ultramarathon

jeudi 19 janvier 2012 11h11   Interview Focus sur une course

mapBonjour, le 14 avril 2012 vous organisez le Iznik 126K Ultramarathon. Pourriez-vous nous préciser où il a lieu?

Iznik (Nicée) se trouve en Turquie, à 200 km au sud est d’Istanbul. De Nicée, il est très facile de rejoindre les deux aéroports internationaux d’Istanbul.

Ce sera la toute première édition de la course. Qu’est-ce qui vous a motivé pour la créer ?

Les années passées, nous avons organisé plus de 25 raids et courses d’orientation. Nous nous lançons maintenant dans l’organisation de trails autour d’Istanbul.

Après avoir couru l’UTMB-TDS l’année dernière et l’Ultima Frontera 160 en Espagne, je me suis dit qu’on pouvait tout à fait créer le même type d’événement ici. Jusque là, nous manquions d’ultras. Mais le potentiel de la Turquie est énorme.

Nous avons choisi Nicée pour plusieurs raisons : Il est très facile d’y aller, la nature y est magnifique, le site a une longue et riche histoire, le climat est modéré et le parcours est très simple (autour du lac). Nous avons aussi réussi à motiver de nombreux amateurs locaux qui nous ont été bien utiles lors des négociations avec les autorités locales.

Roman BridgeQuel type de parcours attend les coureurs ? Pourriez-vous le décrire ?

L’Iznik Ultra 126K tourne autour du lac de Nicée. Le départ est donné sur la place centrale, à côté d’une église qui date de plus de 1 500 ans. Après 6 ou 7 km les sentiers commencent. Tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, les coureurs devront commencer par gravir deux côtes avec un dénivelé de 700 m. La récompense, c’est la vue magnifique que l’on a sur le lac depuis là-haut.
À Soloz, les coureurs du Half Lake Run 60K s’arrêteront dans ce magnifique village authentique. Le reste du parcours est plat, serpentant entre les champs d’olivier. Avant de rejoindre Nicée, les coureurs emprunteront un pont romain vieux de plus de 2000 ans…
Vous devriez apprécier le parcours si vous aimez entrer en contact avec le lieu dans lequel vous évoluez.
Les 60 premiers kilomètres sont les plus techniques, particulièrement après la pluie.

South Hills1Combien de coureurs attendez-vous ce samedi matin ? Quel type de coureur pensez-vous attirer ?

Pour 2012, nous attendons 50 à 70 coureurs. Peut-être plus puisque l’UTMB a augmenté le nombre de points nécessaires pour se qualifier. Nos courses rapportent 3 et 1 points.
La plupart des coureurs turcs y courront leur premier ou leur deuxième ultra. Nous espérons bien faire grandir l’événement dans les prochaines années.
Notre but est d’attirer les coureurs d’ultra ayant un petit budget et qui aiment combiner courses et vacances.

Avez-vous prévu d’autres courses durant le Week-End, sur quelles distances ?

Nous organisons 3 courses durant le week-end. Les deux ultras partagent le même parcours : Iznik Ultra 126K tourne autour du lac de Nicée alors que le Half Lake Run 60K se limite aux 60 premiers km, affrontant les grosses collines au sud du lac.

La troisième course est un 10 km, faite pour l’équipe organisatrice, les bénévoles et les coureurs locaux.

À cette époque de l’année, quelles sont les conditions météo attendues ?

Les températures devraient être modérées, de l’ordre de 10 à 15 °C avec 30 % de chances d’avoir de la pluie. Aux heures les plus fraîches de la nuit (pour les coureurs du 126 km), les températures devraient chuter jusqu’à 2-5 °C.

Avez-vous prévu des festivités particulières autour de la course ?

La course de 10 km est la principale festivité. Il y aura aussi des spectacles de musique locale. Le centre-ville de Nicée est en lui-même un musée à ciel ouvert, où l’on trouve des expositions d’art tout au long de l’année.

Iznik Profile

Après avoir couru le marathon, que conseilleriez-vous à un coureur qui n’est jamais venu à Nicée ? Un bon restaurant, une visite sympa ?

Tout au long de sa longue histoire, Nicée a été la capitale de 4 grands états. C’est pour cela que l’on trouve plus de 50 lieux à visiter au sein même des murailles de la ville ! L’église Hagia Sophia de Nicée qui hébergea le deuxième concile de Nicée en 787 est à ne pas manquer. La source thermale d’eau chaude qui se trouve à 15 km du centre-ville est le lieu parfait pour récupérer après la course. La ville de Bursa qui a connu son heure de gloire durant l’empire Ottoman n’est qu’à une heure de voiture. Et il ne faut pas oublier non plus de visiter la vieille ville d’Istanbul avant de partir.
Nicée est aussi célèbre pour ses olives et pour sa viande grillée.

En une phrase, que diriez-vous aux lecteurs d’ahotu Marathons pour leur donner envie de s’inscrire au Iznik 126K Ultramarathon ?

Un ultramarathon en une seule étape, tournant autour d’un lac magnifique, économique, d’un accès facile et offrant une hospitalité haut de gamme !

Si vous désirez plus d’information


Interview de Caner Odabasoglu, Directeur de course. Caner est né en 1975. Avec 15 ans d’expérience en alpinisme, il s’est lancé dans les raids et les courses d’orientation depuis 2000. L’année dernière, il a terminé 3 ultras dont l’UTMB-TDS. Il dirige une entreprise qui organise 5 à 6 événements sportifs majeurs par an (la seule encore en activité en Turquie après 8 ans d’existence).